En quelle langue?

dimanche 6 septembre 2015

L'écume des jours, Boris Vian

 
Résumé Livraddict
 
  L'Ecume des jours : ce titre léger et lumineux annonce une histoire d'amour drôle ou grinçante et inoubliable, composée par un écrivain de vingt-six ans.
C'est un conte de l'époque du jazz et de la science-fiction, à la fois comique et poignant, heureux et tragique, merveilleux et fantastique, féerique et déchirant. Dans cette ?uvre d'une modernité insolente, l'une des plus célèbres du Xxe siècle et livre-culte depuis plus de trente ans, Duke Ellington croise le dessin animé, Sartre devient une marionnette burlesque, le cauchemar va jusqu'au bout du désespoir.
Mais seules deux choses demeurent éternelles et triomphantes : le bonheur ineffable de l'amour absolu et la musique des noirs américains
 
Ecrit par Boris Vian
Aux éditions Le Livre de Poche
350 pages
 
         MON AVIS
 
  Ca faisait longtemps que j'avais envie de lire ce "classique", surtout depuis son adaptation au cinéma et donc toute se re-médiatisation et j'ai profité des vacances pour m'y plonger.
 
   Je partais avec un bon apriori, sans vraiment connaître quoi que ce soit de l'histoire, en fait...c'était plutôt le titre que je trouvais joli et qui me rappelait un peu le nom du blog, tout ça...bref je me suis lancée.
 
  C'est un roman qui parle d'amour, d'humour, de déchirement, d'écroulement d'un monde, d'absurde, de folie, d'isolement, d'enfermement... Beaucoup de thèmes sont abordés dans un désordre assez remarquable, on doit bien le dire et c'est parfois difficile à suivre... Je sens que cette chronique va être laborieuse...
 
  On rencontre tout d'abord Colin et Chick, deux amis, dont le dernier présente sa petite amie Alise à Colin, ce qui lui donne envie de trouver l'amour. Il rencontre alors Chloé, une jeune femme qu'il épouse. L'histoire semble jusque là stable, même si la passion partrienne de Chick le pousse à dépenser compulsivement son argent pour se procurer ses œuvres. Mais c'était sans compter la maladie de Chloé qui, subite, va bouleverser à tous leur Destin.
 
  Boris Vian nous embarque dans une histoire un peu sans queue ni tête, dont je n'ai pas compris l'intrigue très vite. C'est en y repensant et en lisant quelques analyses que je me suis rendue compte que plus qu'une intrigue en particulier, il avait voulu montrer la chute de tout un monde, qu'on découvre au début de l'histoire si heureux, positif, trop idéaliste. L'histoire n'est qu'un prétexte pour exposer le naufrage complet du beau paysage que Vian avait créé.
  La psychologie des personnages, soumis à leur Destin, en quelque sorte, avec cette idée très tragique, est dure à suivre car on est tenus très à l'écart de l'histoire, cependant en s'y attardant, on comprend que c'est aussi sur elle que Vian a voulu cadrer son roman.
 
  Le style est beau, chaque mot est pesé et même si les dialogues paraissent absurdes, le charme de cette écriture tantôt naïve, tantôt soutenue, tantôt familière se forme et ne cesse de nous étonner pendant notre lecture. Les métaphores sont belles et immergent le lecteur dans cet univers bien particulier.
 
  Je suis ressortie de ce livre perplexe, sans trop savoir si j'avais aimé ou non. Ca fait un moment et je n'arrive toujours pas à me fixer sur un avis car je pense ne pas avoir tout compris ; il y beaucoup de sens cachés, de sous entendus, de jeux de mots qui nécessitent, à mon avis, plusieurs lectures pour pouvoir tout saisir. Je ne peux pas encore comparer au film mais j'espère qu'il sera aussi intéressant  que le livre.
 
  Et vous, l'absurde ? Vous aimez ? :)

5 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu le livre, mais je peux d'ores et déjà te dire que j'ai eu le même ressenti sur le film :)

    RépondreSupprimer
  2. J'en avais déjà entendu parler mais sans réellement savoir de quoi ça traitait, ta chronique m'intrigue...
    Pauline

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai dans ma PAL, et je compte le lire cette année, et tout comme toi, je pars avec des a priori, pourtant j'aime l'absurde ( je suis fan de Ionesco), mais est-ce que en roman, ce sera pareil qu'en pièce de théâtre, je ne sais pas...
    On verra bien :)
    En tout cas, ton édition est beaucoup plus belle que la mienne :)

    RépondreSupprimer
  4. Tu n'es pas la seule à avoir ce sentiment bizarre après la lecture de ce livre, toutes mes amies qui l'ont lu ont été incapables de me dire si elles avaient aimé ou non. J'aimerais bien me lancer dans sa lecture, histoire de me faire mon propre avis ^^

    RépondreSupprimer
  5. Je ne crois pas que ce livre me plairait mais j'ai quand même envie de le lire pour me faire une idée :D

    RépondreSupprimer

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!