En quelle langue?

lundi 29 décembre 2014

Trente-six chandelles, de Marie-Sabine Roger

  Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l'heure de son anniversaire, Mortimer Decime attend sagement la mort car, depuis son arrière grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du martin, le jour de leurs 36 ans. La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées ? Y a-t-il un gène de la scoumoune ? Un chromosome du manque de pot ? Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d'une malédiction familiale ? Entre la saga tragique et hilarante des Decime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit un Mortimer finalement résigné au pire. Mais qui sait si le Destin et l'Amour, qui n'en sont pas à une blague près, en ont réellement terminé avec lui ?

Ecrit par Marie-Sabine Roger
Aux éditions Le Rouergue
Collection La brune
277 pages
One Shot - Tome Unique

               MON AVIS

  Tout d'abord un grand merci aux Matchs de la rentrée littéraire de Price Minister grâce auxquels j'ai pu lire ce livre ! C'est la première année que je participe, n'ayant rien trouvé à mon goût les deux années précédentes et je suis très contente d'avoir tenté cette expérience. D'autant plus que ce livre m'avait tapé dans l'œil avant de voir qu'il était dans leur sélection donc... !
  Autre info avant de commence : c'est un livre que j'ai lu en lecture commune avec Minestronnette

  Voici donc l'étonnante histoire de Mortimer Decime, au nom de famille aux accents effacés. Bah oui : "Décimé", pour une famille dans laquelle tous les hommes meurent subitement et surtout stupidement  le jour de leur 36 ans, c'était un peu glauque... ! Une sacrée malédiction... C'est pourquoi Mortimer décide de prendre ça positivement. La veille de ses 36 ans, tout est prêt : les factures sont payées, la voiture vendue, le frigo vidé, les obsèques réglées, etc. Mais, si le Destin en décidait autrement, pour lui ...?

  Tout au long du livre, Morty va nous raconter sa vie, par flash-back et puis la malédiction, comment c'est arrivé, ce qui s'est passé pour son père, son grand-père, son arrière-grand-père, etc. Comment il a provoqué la mort, comment il a résisté au grand amour jusqu'à ce qu'il n'y tienne plus et surtout, surtout, comment il se rend compte qu'en fin de compte, il lui est arrivé la seule chose qu'il réfutait depuis son enfance : aimer la vie. Parce qu'aimer la vie en sachant qu'on va mourir demain...y a mieux !
 
  Avec une plume soignée et empreinte de beaucoup d'humour, Marie-Sabine Roger nous offre ici un roman original. Ce n'est pas un sujet facile, pourtant : on a tous peur de la mort, malgré tout ce qu'on pourra dire. Mais ici, les choses passent toutes seules, c'est très fluide, drôle sans tomber dans l'excès comme parfois, où on a l'impression que l'auteure veut masquer la gravité du sujet. Non, là, c'est le bon dosage ! Cependant, j'ai été un peu dérangée par le surdosage d'adjectifs... J'ai fini par m'habituer, mais au début, c'est vrai que quatre adjectifs par nom... J'exagère mais bon, vous voyez le topo ! Enfin ce n'est pas si gênant, légèrement surfait de temps en temps, mais en gros, ça passe et le style est agréable à suivre, je le répète !
 
  Pour ce qui est des personnages, je me suis attachée à Mortimer, un jeune homme spontané mais réfléchi, qui a un certain sens de l'humour, un certain sens de la vie, aussi, on le découvre. On découvre ce qu'il a vécu, ce qu'il endure aussi, puisque  cette fichue a bercé malédiction toute sa vie. On découvre la peur qu'il éprouve, sa résignation... C'est un personnage très humain, avec ses défauts, ses qualités, ses angoisses, qui nous apparaît complètement plausible (bon, okay, la malédiction, ça l'est moins mais on peut imaginer !). Un homme intelligent qui, au fur et à mesure du livre, s'échappe de cet étau qui l'empêche de vivre sa vie et commence à voir plus loin en se posant des questions sur l'après.
  J'ai adoré Paquita et Nassardine, ses espèces de "parents adoptifs", marchands de crêpes pour résumer la situation... Ce sont des personnes magnifiques, qui ont le cœur sur la main, et ils sont tellement drôles eux aussi ! Surtout Paquita, d'ailleurs, avec ses bourdes, sa bonne humeur. Je me suis beaucoup attachée à tout ce petit monde.
 
  Je dois l'avouer, malgré toutes les qualités que j'ai évoquées, j'ai eu du mal à me plonger dans ma lecture, ou plutôt à m'y mettre. Une fois dedans, je pouvais lire des pages et des pages d'affilé, mais j'avais du mal à prendre le livre, en fait... Les chapitres très courts donnent pourtant une bonne dynamique au livre et permettent de s'arrêter un peu quand on a envie mais il y a toujours un petit titillement à la fin de chacun qui pousse à continuer.
 
  J'ai bien aimé la fin, aussi, elle est toute douce, plaisante, mignonne. J'aurais bien aimé en voir un touuuut petit peu plus mais comme ça, c'est bien aussi, ça permet à l'imagination du lecteur de travailler un petit peu !
 
  En bref, une lecture agréable, douce malgré le sujet abordé, plaisante par son humour, sa légèreté, ce qu'elle dégage à travers l'espoir de Mortimer. Je conseille à tous ! =D

Une chanson ?
Désolée, c'est pas très gai...mais magnifique ♥

6 commentaires:

  1. Salut!
    Ce livre me faisait de l'oeil depuis quelques jours, du coup, je suis encore plus contente que tu l'aies chroniqué!
    Merci comme d'habitude pour ton travail, tes chroniques sont fluides à lire et bien organisées!
    Et un peu en avance, tous mes voeux pour la nouvelle année!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super si ça a pu te convaincre ! =D ^^
      Merci à toi pour le temps que tu as passé à la lire ! ♥
      Mercii ! Toi aussi ! =D

      PS : Il vaut mieux en avance qu'en retard, non ? ;)

      Supprimer
  2. C'est ma dernière lecture ! Je suis contente de voir que tu as apprécié ce petit livre autant que moi. La fin m'a beaucoup plu, comme tu dis, elle laisse libre court à l'imagination. :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Mais je cours voir ta chronique, alors ! :3
      Oui, c'est ce que je trouve sympa, a posteriori, dans ce livre :)

      Supprimer
  3. Oh ce livre pourrait bien me plaire :D

    RépondreSupprimer

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!