En quelle langue?

dimanche 2 novembre 2014

Le roman de monsieur de Molière, de Mikhaïl Boulgakov

 
  " Une accoucheuse qui avait appris son art à la maternité de l'Hôtel-Dieu de Paris sous la direction de la fameuse Louise Bourgeois délivra le 13 janvier 1622 la très aimable madame Poquelin, née Cressé, d'un premier enfant prématuré de sexe masculin. Je peux dire sans crainte de me tromper que si j'avais pu expliquer à l'honorable sage-femme qui était celui qu'elle mettait au monde, elle eût pu d'émotion causer quelque dommage au nourrisson, et du même coup à la France ".
 
Ecrit par Mikhaïl Boulgakov
Traduit par Michel Pétris
Aux éditions Folio
283 pages
One Shot - Tome Unique
 
             MON AVIS
 
  J'ai dû lire ce livre en lecture cursive pour mes cours de Français (niveau seconde) pendant ces vacances de la Toussaint et, vous me connaissez, je ne partais pas très enthousiaste puisqu'il s'agissait d'une lecture imposée. Je crois que je n'ai pas vraiment à me justifier, hein : une lecture imposée n'a jamais tenté personne et il m'est même arrivé de vouloir lire un livre, de devoir le lire et de plus en avoir envie du tout à cause de cette obligation... Cherchez l'erreur... ! ;)
 
  Toujours est-il que je me suis plongée dans cette biographie de Molière, au narrateur complètement fanatique de ce grand dramaturge classique et que j'en suis ressortie...charmée ! En effet, j'ai vraiment aimé cette lecture, malgré mes apriori assez négatifs.
 
  Le roman commence assez doucement avec la naissance de Molière et s'achève à sa mort en passant par toutes les étapes importantes de sa vie. Pour vous donner une idée, en gros, chaque chapitre équivaut à une année, plus ou moins parce qu'il n'y a qu'une trentaine de chapitres et que Molière a vécu plus de cinquante ans. Toutes les étapes importantes et même les détails...tout est dit ! Et ça nous donne une bonne vue "général", enfin on peut se faire une idée sur le personnage ce qui est plutôt sympa. C'est vrai : tout le monde sait qui est Molière, a déjà lu au moins une pièce de ce grand dramaturge au collège ou au lycée, certains sont peut-être allés voir des représentations au théâtre...mais on ne connaît finalement pas si bien la vie de cet illustre personnage. Et ce cher Jean-Baptiste Poquelin, pour ceux qui ne le savent pas encore, n'a pas eu une vie si simple que cela dans ses débuts.
 
  J'ai beaucoup aimé le fait qu'à chaque fois que Mikhaïl Boulgakov présentait une pièce nouvellement écrite par Molière, il racontait aussi la première de cette pièce, comment les spectateurs l'avaient perçue, de quel(s) personnage(s) de la cour elle se moquait, etc. Chaque chapitre pourrait être pris à part pour comprendre brièvement l'histoire d'une seule pièce. Mais tous les chapitres réunis, c'est encore mieux, bien sûr !
 
  Au niveau des personnages, ça peut paraître un peu bizarre, mais je me suis un petit peu attachée à Molière. Il n'a vraiment pas une vie des plus simples et pourtant, il s'acharne, il se donne corps et âme dans ce qu'il fait, dans ce qui le passionne depuis tout petit... Je pense qu'aujourd'hui, tout le monde rêve d'avoir son courage et son audace ! Son culot aussi, parce qu'à cette époque, la cour ne voyait pas forcément d'un bon œil ses pièces : tout le monde avait peur d'être la nouvelle cible du dramaturge dénonciateur ! Prenez par exemple Les Précieuses ridicules : les "précieuses" n'étaient pas très contentes après la première... Et ça peut se comprendre !D'ailleurs, ce chapitre m'a particulièrement plu parce qu'on avait aussi toute l'histoire du développement de la préciosité littéraire. Je n'en dirai pas plus parce que la culture, c'est comme la confiture, il n'empêche que ces liens à l'époque, aux styles, à l'art du temps de Molière sont très enrichissants quand on s'y intéresse.
 
  Pour ce qui est de l'écriture, il n'y a vraiment rien de difficile à lire, ni quoi que ce soit qui pourrait poser "problème" de ce côté-là. Ca ne fait pas "classique ennuyeux" dans lequel on lit cinquante pages de description de salon pour avoir ensuite cinq pages "d'action", non, non, non, rien de tout ça ! C'est plutôt assez factuel en fait. L'auteur n'hésite cependant pas à ajouter son grain de sel un peu partout dans la vie de son héros, on a donc deux, trois anecdotes ou bien des avis bien tranchés sur certains sujets. C'est très drôle de lire cette prise de parti de Mikhaïl Boulgakov, qui se rattache toujours à la bonne réputation de Molière, d'ailleurs !
 
  L'histoire ne s'essouffle pas et reste fidèle à elle-même au niveau du temps, de l'écriture, des personnages. On comprend tout et c'est agréable, fluide à lire. Après, je vous conseille plutôt de prendre ce livre si vous avez le temps de lire une cinquantaine de pages d'un coup parce que si vous le lisez chapitre par chapitre, ça fait un peu scolaire alors que plusieurs à la suite, ça raconte une vrai histoire et c'est très plaisant. Enfin, c'est ce que j'ai ressenti, donc voilà, je fais passer le mot ! ;)
 
  Voilà, un livre que j'ai bien apprécié en dépit d'un apriori plutôt négatif ! J'ai appris beaucoup de choses sur cet auteur que j'aime lire depuis que je suis en sixième et c'est vrai que comprendre le cadre et la vie de l'auteur aide parfois à comprendre les motivations de ce dernier, même ses pièces et leur sens.
  A lire et à relire ! Un sans-faute pour moi !
 
Les petits +
Un site assez bien fait sur Molière créé par la ville de Pézenas, où il est passé plusieurs fois :
 
Une chansonmusique bien choisie ! ;)
Marche pour la cérémonie des Turcs (pour Le Bourgeois Gentilhomme) de Lully

6 commentaires:

  1. Merci pour cet avis. J'ai déjà croisé ce livre mais je partais avec les mêmes à priori que toi. Tu me donnes envie de le découvrir, je note :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. O:)
      Ah ! Tant mieux, je suis contente ! =D

      Supprimer
  2. Cette biographie a l'air très intéressante! Je serai curieuse de savoir si l'auteur s'est inspiré du film "Molière" (très très long dans sa version intégrale) pour l'écrire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, vraiment, c'est passionnant ! =D
      Et non, ça m'étonnerait beaucoup puisqu'il l'a écrit vers 1930 ^^ =)

      Supprimer
  3. J'avais lu un livre sur Molière, comme toi il ne me tentait pas vraiment, la jeunesse de molière, et au final j'avais bien aimé ! ^^ nous on avait eu le colonel chabert à lire, en 2nde :s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ C'est souvent le travers des lectures imposées mais finalement...on aime bien ! ;)
      Ah oui ? ^^ Là c'était notre troisième lecture, après Dom Juan et Phèdre =)

      Supprimer

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!