En quelle langue?

dimanche 3 novembre 2013

Revanche, de Cat Clarke

Kai et Jem sont inséparables. Jem aime secrètement son meilleur ami, qui serait l'homme idéal s'il ne préférait les garçons... À la fin d'une soirée d'ivresse chez des amis communs, Jem rentre seule chez elle, Kai demeurant étonnamment introuvable. C'est le lendemain que tout bascule : la jeune fille reçoit un email de la part de ce dernier, avec en pièce jointe une vidéo de lui en compagnie d'un garçon qu'il a trouvé postée sur Internet. Cette vidéo plus que compromettante est très vite partagée par tout le lycée et Kai reçoit une salve d'e-mails agressifs qu'il ne peut bientôt plus supporter. Lui qui n'avait pas encore fait son coming out finit par craquer et se suicide... À la suite de ce drame, Jem prend trois résolutions : découvrir la vérité, venger son ami et se suicider elle aussi. Alors qu'elle mène sa petite enquête, elle reçoit un jour une lettre anonyme contenant trois noms : ceux des responsables. Sans hésitation, Jem abandonne son look gothique et décide d'approcher ces garçons.

 Ecrit par Cat Clarke
Traduit par Alexandra Maillard
Aux éditions Robert Laffont
Collection R
491 pages -de pure merveille.

 
MON AVIS
 
Bon. D'accord. C'est là que je dois écrire. Alors. OK. Ffffff. Respire un bon cou. Allez. On se lance.
C'est parti pour la chronique du coup de cœur de l'année.
Donc tout d'abord, merci, merci, merci, MERCI (et je pourrais continuer sur des pages et des pages!) à la Collection R pour ce livre -que dis-je?!- ce joyau, ce bijou, ce truc brillant sorti de nulle part qui nous rappelle que la vie n'est pas éternelle et que personne, personne ne peut se cacher derrière un suicide. Il ne protégera pas les autres ainsi, il les fera seulement souffrir d'autant plus, emmenant avec les lui les bons souvenirs, et ne laissant aux autres que les idées noires qui ne s'en vont pas.
Et...maintenant ça fait exactement 14 heures et 37 minutes que j'ai fini ce livre (il était pile 2 heures) et je n'arrive toujours pas à m'en remettre. Je pleure toujours en y pensant, mon nez me picote quand je pense à Jem, à Kai, à ce livre entier, et à leur courage ou à leur lâcheté. Mais quand je pense à cette fin. Cette fin... CETTE FIN! Je me demande juste comment. Comment? Comment peut-on inventer un truc pareil, écrire quelque chose d'aussi beau et d'aussi tortueux, aussi plein de suspense, aussi explosif, aussi addictif, aussi entraînant, horrible, déchaînant, intolérable, flamboyant, sadique, cynique, triste, et frustrant? Comment? Comment.
Je crois que ce genre de chose ne se ressent qu'une seule fois. On ne peut tout simplement PAS être amené à sentir tout ça deux fois en nous, tout ce cahot intérieur, ce boucan qui soulève notre cœur et notre estomac, qui nous fait penser aux conséquences. C'est un livre unique en son genre. Une de ces merveilles qu'on garde bien précieusement dans notre bibliothèque sans jamais le prêter à quiconque de peur qu'il l'abîme. Un de ces trésors qui nous fait nous sentir tout bizarres à chaque fois qu'on y repense.
Et puis cette fin, décidément, cette fin... Je crois que je ne m'en remettrai pas.
 C'est un livre qui craquèle notre petit cœur en mille morceaux et qui les éparpille un peu dans chacun des personnages : Jem, Kai, Louise (la petite sœur de Kai, qui n'a qu'un an de moins que lui), Lucas, Sacha, Bugs, Stu, Noah (le petit frère de dix ans de Jem, il est adorable)... Ils nous touchent tous autant qu'ils sont, gentils ou méchants.
Bon bah je vais commencer par les personnages, tant que j'y suis.
D'abord, il y a Jem. Jem, une jeune fille de quoi, dix-sept ans à peu près, attachante comme pas possible, et tellement proche des lecteurs, tellement proche de tout ce que les adolescents ressentent. Elle est à part, au lycée. Avant, elle était avec Kai, bien sûr, mais maintenant tout est différent. Puis il y a le Plan. Et le Plan la fait se rapprocher dangereusement des coupables présumés qui auraient pris Kai en vidéo. De ce "Groupe Populaire" comme il y en a dans tous les collèges et lycées de la Terre, qui régissent tous les autres élèves et règnent en maîtres sur le bahut. Ici, c'est un peu ça, et elle en a besoin pour leur faire mal, pour les attaquer : plus elle sera proche d'eux, mieux elle les connaîtra et mieux elle les connaîtra, plus elle pourra frapper au bon endroit. C'est une adolescente tourmentée par la perte de son meilleur ami de toujours. Elle exprime tant de choses, tant de sentiments et on partage tellement sa psychologie et sa façon de ressentir tout ça... C'est fou comme Cat Clarke parvient à donner à ses lecteurs l'impression qu'ils font partie du texte. C'est dingue ce don qu'elle a de parler aux ado, de passer tous les tabous au peigne fin et de les exposer au grand jour comme ça.
Parce que ce bouquin parle de suicide, bien sûr, d'idées noires, d'actes sombres, d'amitiés intéressées, mais il parvient aussi à capter le lecteur. Pourquoi? Simplement parce que l'auteure a su écrire ce qu'elle voyait dans les bahuts dans ce bouquin et que tout ça, ça a beau n'être qu'une histoire, elle l'a pioché à l'extérieur! Le regard des autres sur soi, la critique, l'intolérance, les crasses que se font les collégiens et lycéens entre eux, les mises à l'écart, les insultes, les moqueries, les harcèlements, les viols, les vols, les meurtres... Tout ça ruisselle de vérité et d'authenticité. Et ce livre le redonne tellement bien, et l'exprime d'une façon si dure, si touchante, si réaliste qu'il en devient infiniment perturbant, apeurant, frustrant.
Je reprends sur les personnages avant de vous en débiter encore un peu plus?
Je me suis aussi beaucoup attachée à Kai malgré le fait qu'il ne soit plus vraiment là puisque le récit est in medias res et commence après sa mort. Un garçon fragile, mais qui ne se laisse pas faire et se bat pour prouver que sa vraie nature n'est pas dégradante. Elle est seulement lui. Il se bat pour montrer aux autres que l'homosexualité n'est pas forcément moche et écœurant. Mais à trop vouloir se montrer, on finit par perdre le fil... Cette vidéo est filmée par je-ne-peux-pas-vous-dire-qui (mais c'est horrible!) et postée partout sur le Net, envoyée à tous les élèves... Il reçoit alors des mails agressifs, de menaces, des choses qui viennent d'adresses anonymes, bien sûr. Si on est lâche, autant l'être jusqu'au bout, non? C'est un passage horrible, affreux, si poignant...que ç'en devient déroutant.
Il y a aussi Louise, une sale peste qui ne ressemble en rien à son frère et sur laquelle je ne m'attarderai pas.
Et puis Lucas... Lucas. Je ne vous en dirai pas plus parce que je viens de me rendre compte que je vais spoiler sinon, mais il m'a vraiment touchée au comble de ce qu'il pouvait.
L'histoire en elle-même est perturbante, je le disais, mais le style et l'écriture de Cat Clarke le sont tout autant! Point de vue de Jem tout au long de l'histoire. Et elle arrive tellement bien à se glisser dans sa peau, ça semble si...réel! Et puis, quand elle lit les lettres que Kai lui a laissées : douze enveloppes, une pour chaque mois-niversaire de sa mort. Douze enveloppes qu'elle reçoit un mois pile après sa mort, le jour où elle avait prévu de se suicider. Mais elle décide de les lire, et de les ouvrir à la bonne date. De ne se suicider qu'après, de tenir encore un an et ce plonger le même jour, la même heure que celui qui lui manque tellement. Oui mais...
J'en viens à me demander si Cat Clarke n'aurait pas un truc un brin magique parce que ce qu'elle fait là c'est, c'est...indescriptiblement beau! Tout ce qui ressort de ce livre, c'est incroyable! Je crois que je ne pourrais jamais l'oublier, ce bouquin parce qu'il est trop lourd à porter, trop énorme à avaler, et tellement... je ne trouve plus de mot.
J'aimerais pouvoir vous en parler aussi justement que Cat Clarke écrit, mais c'est dur. Parce qu'il arrive un moment où on a tellement pleuré, où l'on est tellement ému rien qu'en y pensant... C'est impossible de vous faire partager tout ça!
C'est pourquoi je vais m'arrêter là, je pense, sur ces petits mots ridicules qui ne sont pas forcément très dignes du talent de cette auteure, finalement... Enfin, j'espère avoir quand même réussi à vous donner envie de le lire, ce petit trésor. Si oui, préparez-vous à ce qu'il vous crève le cœur, à ce qu'il vous emplisse de quelque chose indéfinissable-ment beau et triste.
Un coup de cœur au-delà du coup de cœur...mon coup de cœur de l'année, en fait. Un coup de poing aussi...une vraie claque, en fait!

MERCI encore à la Collection R! Et merci à Cat Clarke pour...tout ça. ♥♥

30 commentaires:

  1. Goutte, Goutte, Goutte... C'est juste le supplice, j'ai tellement envie de le lire ! Je n'ai pas tout lu, pour ne pas trop en savoir, mais je reviendrai bien sûr après. ♥ Je te déteste d'être aussi méchannnnte ^^ Enfin non, puisque c'est impossible de te détester :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ Tu m'étonnes! Je te le prêterai bien, à toi, pour une petit exception, mais je pense que la poste n'est pas apte à trimballer un truc aussi précieux!
      ^^ Moi aussi je t'aime! ♥♥

      Supprimer
  2. Ta critique me donne beaucoup envie de le lire ! Mais la dernière fois que j'ai été à la librairie, il ne l'avait pas :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Dommage... Peut-être pour la prochaine fois :)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Non, c'est vrai ça?! Tiens, c'est bizarre... ^^
      Bah alors vas-y, fonce et régale-toi!

      Supprimer
  4. AAAAAH TA CHRONIQUE ♥
    Bon bah on est d'accord hein !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ C'est gentil, merci!
      Oui bah, j'en ai bien l'impression! En même temps... Comme dirait Jordan : "REVANCHE, quoi!" ;)

      Supprimer
  5. J'adore ta chronique ! Tu m'a donné envie de le relire, mais je ne sais pas si j'en suis capable, je me suis tellement transformée en fontaine vivante la première fois que je l'ai lu... Cat Clarke est un vrai génie ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est adorable! ♥
      Ah oui...c'est le risque, en effet!
      Sur ce troisième point, on est foncièrement d'accord! =) Un vrai génie...

      Supprimer
  6. J'ai envie de dire tu es méchante ( mais gentillement lol), tu me donnes très envie de lire ce roman et je pense que tu le sais probablement que j'ai déjà très envie de le lire, tu me mets l'eau à la bouche, comment je fais maintenant? lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. xD Faudra m'expliquer le concept! Lol!
      J'imagine que tu en as très envie... Comment tu fais? Eh bien, tu fonces! Tu prends quelques petits sous, et tu vas dans la première librairie qui croise ton chemin. Cinq minutes plus tard (en vrai, on sait toutes les deux qu'une fois bien au chaud dans une belle librairie, surtout en hiver, on y reste au moins 45 minutes!) tu ressors avec Revanche sous le bras, prêt à être dévoré!
      Et voilà le travail!! ;)

      Supprimer
  7. Je l'ai terminé hier et franchement waouuuh

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends parfaitement ce que tu veux dire! =D

      Supprimer
  8. Je n'arrête pas d'entendre de bonnes critiques sur ce livre, je vais peut-être finir par l'acheter... Enfin, quand je serai prête à déprimer pour un temps indéterminé, d'après ce que j'ai cru comprendre ;) Merci pour ta chronique enthousiaste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui...ça serait une idée, ça! ;)
      ^^ Oh non, quand même pas à ce point-là! Ca fait du bien aussi, de voir le prix de la vie et de se dire que ça serait vraiment tellement bête de gâcher la sienne...donc dans un sens, ça a des côts assez positifs! ;)
      Pas de quoi!

      Supprimer
  9. Et bien, quelle belle chronique!! Ca donne vraiment envie de se jeter sur le livre!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux : c'est le but! ;)
      Alors, succomberas-tu au charme de Revanche, toi aussi...?

      Supprimer
  10. à partir de quel âge conseillerais-tu ce roman ? J'ai déjà recueilli différents avis et la moyenne tourne autour de 14 ans ... J'ai 12 ans et extrêmement envie de lire ce ... disons ... joyau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut, toi! =)
      Aïe...12ans? C'est tôt, c'est vrai... Mais après tout, si tu as vraiment, vraiment envie... Comme ça, je serais plutôt de l'avis de celles qui t'ont déjà répondu, à savoir qu'à partir de 14 ans, c'est pas mal, et tu vois, même à cet âge, ça m'a beaucoup bouleversée, presque choquée par moments... Bien sûr, ça dépend aussi de ta maturité, de ton rythme de lecture... Mais c'est vrai que si tu peux le faire attendre une grosse année et demie dans ta PAL avant de le dévorer...ça serait sans doute mieux! =)

      Supprimer
    2. OK je vais attendre un peu ... merci d'avoir répondu et bon mois livresque ! :)

      Supprimer
    3. Ca me paraît plus sage, oui! =)
      Pas de quoi! Bonnes lectures à toi aussi!

      Supprimer
  11. ah malheureusement mon commentaire ne va pas être très différent des autres ma chère goutte !
    A mon âge me donner envie de lire ce livre ! mais bon j'avoue j'adooore lire !
    Au fait et le dernier astérix ?
    XXX LNM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ Vas-y, lance-toi, parce que vraiment...VRAIMENT... Revanche, quoi! Par contre, à tenir très à l'écart des enfants... ;)
      Le dernier Astérix? ^^
      xxx

      Supprimer
  12. wow, ça donne vraiment envie de lire ce roman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le but! Et j'espèrais qu'il soit atteint, donc merci beaucoup! ;)

      Supprimer
  13. Revanche est un excellent livre ! Personnellement, je n'irai pas jusqu'à dire que c'est un coup de coeur, tout simplement parce que je n'ai pas versé une seule larme, et je me sens bien seule … Le livre ne m'a pas choquée, bien sûr, il m'a bouleversée, mais vraiment pas autant que tous les blogueurs. Et je n'ai même pas 14 ans, alors je ne comprends pas ce qui ne va pas … ^^
    J'ai adoré ta chronique ! (:

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH OUI?! Pas de coup de cœur? Tiens...bon après, chacun son truc, en même temps! Et pas la moindre petite larme? Par contre, là, c'est encore plus étonnant! Je n'ai pas pleuré tout le roman, mais à la fin...j'aurais pu remplir une piscine, et j'ai continué de pleurer, pleurer, pleurer jusqu'à n'en plus pouvoir, en fait. J'étais tellement crevée que j'ai enfin fini par m'endormir, avec Jem et Kai dans la tête! (Je raconte un peu ma vie, mais bon!)
      C'est pas que quelques chose ne va pas, c'est juste que ta sensibilité doit porter sur autre chose...chacun trouve ce qui l'émeut! =)
      Merci!

      Supprimer
  14. wow! Ta critique me donne tellement envie de lire ce livre!!! J'ai hâte de l'acheter!

    RépondreSupprimer

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!