En quelle langue?

mercredi 9 octobre 2013

Un Monde pour Clara, de Jean-Luc Marcastel

  2027. France.
  Après avoir passé dix ans dans le coma, Diane est tirée de son sommeil et se retrouve soudain dans un monde où tout a changé. Où les Verts ont réussi à dominer les autres et à terrasser ces sauvages qui ne prêtaient attention qu'à leur propre bien, qu'à leur argent, leurs possessions, et pas aux générations futures, aux démunis, à la Terre. Un monde où les choses ont changé, après les catastrophes nucléaires comme Fukushima, ou les Gravelines, qui ont entraîné chez la sœur jumelle de Diane, Clara, un cancer de la thyroïde, donc elle est décédée. Non, plus de tout ça désormais.
  Car le monde pour lequel Léo et elle avait lutté lui tend les bras. Un monde pour Clara.
  Mais les Enfants de Gaïa dont elle est devenue l'icône après que la balle anti-émeute qui l'a plongée dans le coma l'atteigne face aux caméras, ne semblent bientôt plus si bien intentionnés que ce pour quoi elle manifestait, dix ans auparavant...
 
Ecrit par Jean-Luc Marcastel
Aux éditions Hachette
Collection Black Moon
352 pages

                      MON AVIS

  Bien! Alors, tout d'abord, un ENOOOOOORME MERCI aux éditions Hachette, Black Moon, et à lecture-academy, grâce à qui j'ai pu lire ce roman, cette pépite, ce cadeau, ce bouquet, ces pages indescriptibles...que je vais tenter de vous décrire un peu quand même!
  Couverture magnifique, je tient à le préciser, même si, malheureusement, je ne l'ai pas sur mon exemplaire puisque j'ai reçu les épreuves non définitives en format manuscrit... Bouhouhou! De toute façon, tout est magnifique dans ce livre, alors un élément de plus ou de moins...!
  J'ai donc demandé ce roman aux éditions Hachette dans le cadre de notre nouveau partenariat -premier livre qu'ils m'ont envoyé, donc! Et...à vrai dire, j'en avais demandé d'autres, au départ, qui n'étaient plus disponibles. Donc, je m'étais rabattue sur celui-ci qui avait l'air bien mais qui ne me convainquait pas totalement non plus.
  Et a posteriori, je ne peux pas m'empêcher de songer à ma bêtise...
  Bon, je vais vous en parler de ce livre, parce que c'est quand même un peu pour ça qu'on est là!
  Donc, entrons dans le vif du sujet :
  Nous sommes en 2027, après bien des bouleversements, de changements majeurs qui ont régi le monde, et plus particulièrement l'Europe sont la Révolution Verte. Une révolution qui, d'apparence, a tout pour plaire et parait même parfaite aux yeux de Diane, qui se réveille, après s'être plongée dans le coma pendant dix ans. Une révolution pour laquelle elle a lutté, avec Léo qui, comme elle, a perdu un être chair à cause du cancer de la thyroïde provoqué par Gravelines, le dernier ravage nucléaire en date : sa mère. Et pour venger ces deux personnes qu'elle et lui ne pourront jamais oublié, ils veulent un monde nouveau, comme beaucoup d'autres personnes. Un monde où tout aura changé et où tout sera devenu sain, propre, naturel, où la "pollution" ne sera plus employé en tant que mot, en tant que réalité, en tant que vérité, mais en tant que souvenir. Un monde pour Clara.
  Et lorsqu'elle se réveille, Diane semble le découvrir s'étendre sous ses yeux.
  Parallèlement à ça, l'auteur explique que, l'Europe n'étant plus qu'écologie et santé, l'Afrique s'est considérablement développé, profitant du marché noir, et ayant désormais beaucoup des scientifiques européens qui s'y sont réfugiés. C'est d'ailleurs une partie qui m'a beaucoup intéressée, même si elle n'est que très vaguement abordée. On parle un peu de chaque partie du monde, désormais complètement différent, et c'est...passionnant! Vraiment!
  Et ce bouquin, dès que je l'ai commencé, je me suis dit... "Ah ouais! C'est parti pour le coup de cœur cataclysmique!"...Mouais, bon, pas très convaincant, comme phrase, mais c'est pas grave, passons!
  Toujours est-il que j'avais raison : ce livre, cette merveille est un total COUP DE COEUR, pour ma part, en tout cas, et pour beaucoup d'autres lecteurs de la blogo apparemment.
  Je me suis beaucoup attachée à Diane, une jeune fille fragile, qui n'a pas confiance en elle, atteignable, facilement influençable et qui grandit tout au long du livre, qu'on voit considérablement évoluer, gagner en maturité, en sûreté, en rébellion... Elle est véritablement très courageuse, finalement et tellement...abordable! J'aurais très bien pu être à sa place, moi ou n'importe qui tant elle paraît réaliste! Elle semble vraiment humaine, consciente des dangers, mais incapable de les détourner, de les casser et de les réduire en miettes comme tous ces pseudo-héros de roman. Et c'est en partie ce qui la rend si attachante, si vraie aux yeux du lecteur.
  J'ai aussi beaucoup accroché à son caractère, puisque j'ai un peu le même (=P) et à toute sa "psychologie", en tout cas tout ce qu'elle pense, tout ce qu'elle ressent, qui paraît très juste et sensé (sensé, censé...? Je ne sais jamais!). Et, bizarrement, le fait que ça soit à la troisième personne ne m'a pas gênée du tout pour m'attacher à elle. D'habitude, c'est presque impossible, mais là c'est presque...inné tant c'est fluide, beau, coulant... C'est fou comme on a l'impression d'y être, dans ce livre, de ressentir ce que Diane ressent, de penser ce qu'elle pense, de réagir comme elle réagit...c'est incroyable comme l'auteur a su nous intégrer à son histoire qui n'était pourtant pas si simple à comprendre et à dans laquelle je ne pensais pas vraiment m'intégrer préalablement!
  Pour les autres personnages...j'ai adoré Zoé (!!) qui n'apparaît qu'en milieu de livre, et qu'on a envie de croquer tant elle semble chou, comme ça (!!!), et je me suis tellement attachée à ses parents, Gaëlle et Xavier, qui font de tels sacrifices pour leur fille que j'en ai pleuré à plusieurs reprises... C'est beau, vraiment, c'est beau, c'est même magnifique de voir leur amour.
  Ce qui est énervant, c'est que je ne puisse pas vous en dire plus sous peine de spoiler... ARGH!
  Du reste, Léo...on va dire que sous son masque dur-grand-fort, il m'a beaucoup touchée, à certains moments, et surtout... Je vais vraiment finir par spoiler, si je continue...!
  Je passe à la plume de l'auteur, Jean-Luc Marcastel, dont je n'avais encore rien lu, mais de qui j'ai dans ma bibliothèque Le Dernier Hiver DEDICACE (!!) que j'avais acheté lors du SLPJ de Montreuil 2012 où je l'avais rencontré. Un très gentil auteur, d'ailleurs, qui m'avait fait une dédicace remarquable et superbement magnifique!! (Pléonasme à deux cents pour cent, mais c'est pour vous expliquer qu'elle était vraiment chouette!) Avec tampon, matériel de calligraphie, et tout...! J'avais attendu, mais je ne le regretterai pas! Bon, reprenons...
   Une plume que je pourrais qualifier de...quoi? magnifique, superbe, sublime, géniale, belle... C'est tellement banal, tout ça!
  Ici, on n'est plus vraiment dans cette dimension. Il fait passer un tel message à travers ces mots alignés sur ces pages qui s'échouent dans tel ou tel paragraphe avec le naturel des coquillages que la mer porte sur le sable. Il y a tellement d'amour dans ces mots, comme s'ils étaient sortis tout droit de son cœur, sans passer par es doigts, sans avoir eu besoin de les déplacer, de reformuler, de supprimer, de réécrire... Ca semble seulement frais, terriblement juste et d'une rare élégance. Une forme de poésie déguisée. Le pire, c'est qu'il ne l'a sans doute pas fait exprès! C'est son style, et voilà, c'est tout. Point. Un style profond, sûr, et en coalition totale avec son histoire et le message qu'il veut faire passer.
  Parce qu'il y a un véritable message ; "Le mieux est l'ennemi du bien" dit-on. On dit aussi que la pollution pourrira un jour cette Terre qui nous a pourtant tant offert, à commencer par la vie. Sauf que ça, ce n'est pas seulement un "on dit que". Ca, c'est une réalité. Or, les responsables de cette pollution ne sont personne d'autre que nous, les Hommes, les mêmes que ceux à qui elle a tant offert. Et ça, vraiment, c'est une belle morale. Une morale qu'on n'aborde pas tant que ça. Une morale un peu tabou, même si elle n'a rien de très "choquant" à première vue. Pas un tabou comme le suicide, l'anorexie, la mort, l'homosexualité... Non, un tabou parce que, ce n'est pas qu'on ne veut pas en parler. C'est simplement qu'on l'oublie. MAIS ce lire est là pour nous remettre sur le droit chemin! Cependant, il le dit lui-même : toutes les mesures, lorsqu'elles deviennent extrêmes, sont mauvaises. Il ne suffit pas d'être impartial et dictateur, il faut surtout avoir l'intelligence de peser le pour et le contre et de ne pas tout régir sous un seul jour. Auquel on trouvera forcément des inconvénients, tôt ou tard, et dans 99.9% des cas, plutôt tôt que tard...
  Et je dirais qu'on finit en apothéose. Ah oui, cette fin, que je redoutais, que je voulais, puis que je ne voulais plus, parce que je ne voulais tout simplement pas qu'on m'arrache ma Diane et son courage, sa force nouvelle... Cette fin... Eh bien elle était parfaite! Déchirante, triste, positive... Elle relance parfaitement le suspense qui n'a pas quitté le livre, et insuffle les premières lignes du...tome 2?! Je ne sais pas pourquoi, mais dès le début je savais que ça ne serait pas un one shot. C'est un sujet trop profond et sur lequel on peut dire trop de choses pour n'écrire que 350 pages dessus! Alors autant vous dire que j'attends la suite au tournant, et qu'en l'attendant, je vais me plonger dans Le Dernier Hiver, qui traite un peu de l'écologie, ou en tout cas de la nature, également.
  En tout cas, plongez-vous sans hésitation ni parcimonie dans ce vrai bijou qui est disponible à partir d'aujourd'hui même en librairie. Il vaut largement toutes les larmes que j'ai versées pendant sa lecture, tous les espoirs qui ont fait battre mon cœur, tout le suspense qui m'a donné envie de hurler et de sauter les pages pour arriver au point final...
  Un livre hors du commun. Un immense et magnifique coup de cœur.

15 commentaires:

  1. Hé hé, moi je vais me le faire dédicacer ce week-end au salon du livre du Mans :D J'ai hâte, il a l'air troooop bien ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien moi : vendredi! Il vient à Paris et je serai présente!!! Hâte hâte hâte!
      Il est SUPERBE ce bouquin! Bonne lecture! =D

      Supprimer
    2. Bon bah tu vois, on est gâtées :D
      Là je rentre tout juste d'une séance de dédicace avec... Douglas Kennedy ! Il est vraiment sympa, et maintenant j'ai son dernier roman accompagné du petit mot qu'il a écrit juste pour moi :D

      Supprimer
  2. Moi aussi je veux le lire ...T.T

    RépondreSupprimer
  3. Verte de ne pas pouvoir assister à la rencontre... Mais comme Marie, je le verrai au Mans ! Pas sûre d'acheter le livre en revanche... Faute d'économies !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ Sympa ton jeu de mot!
      Oui, la rencontre était sympa, mais c'était assez vite vu, finalement : il n'y avait qu'une quinzaine de personnes...ce qui m'a d'ailleurs un peu étonnée! Mais bon, c'était très sympa quand même! Et surtout j'ai pu avoir ma magnifique dédicace comme lui seul sait les faire (et prendre le temps de les faire)! Tu verras cet après-midi, c'est vraiment somptueux! Bonne rencontre!! =D

      Supprimer
  4. J'ai eu un coup de coeur aussi pour ce roman très riche en émotions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord avec toi...un gros coup de cœur, décidément!

      Supprimer
  5. Je le veux celui là ! Rien que pour sa couverture ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha! C'est vrai qu'elle est magnifique! Mais son contenu l'est bien plus encore...! ;)

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Eh bah! Ca ramène du monde, cet article! ^^
      Tu fais bien, de toute façon je t'y aurais obligée sinon! ;-P

      Supprimer
  7. J'ai beaucoup aimé le roman sans en faire un coup de cœur ^^
    je suis super heureuse qu'il t'ait plu :D ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui? ...Eh bien moi si! ^^
      Mercii! ♥
      Bonnes vacances ma petite encre de plume!

      Supprimer

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!