En quelle langue?

mercredi 2 octobre 2013

Le Message, d'Andrée Chedid

  Marie va enfin le retrouver. Après ces mois interminables sans pouvoir se parler, s'enlacer, s'embrasser...enfin il sera là.
  Il lui a écrit qu'il l'attendrait pendant une heure, qu'il ne viendrait pas la chercher chez elle, pour ne pas la forcer si elle ne voulait plus de lui. Il lui a écrit qu'il l'aimait. Qu'il l'attendrait.
  Mais alors que Marie traverse son quartier déserté, ravagé par la guerre, elle se prend une balle dans le dos. S'écroule. Alors que Steph est de l'autre côté du pont, à l'attendre.
  Un vieux couple voulant fuir à son tour arrive. La voit. Lui est médecin et elle, elle voit le message de Steph que Marie garde toujours sur elle. Elle le voit et elle court le rattraper. Mais il est déjà tard. Et le sang de Marie s'écoule inexorablement de l'entaille que la balle lui a creusé...
 
Ecrit par Andrée Chedid
Aux éditions Flammarion
Collection Etonnants Classiques
159 pages
 
                     MON AVIS

  C'est seulement aujourd'hui que je vous écris ma chronique, parce que je n'ai pas eu la force de le faire avant. Parce que je me demandais bien, depuis deux semaines, ce que je pouvais vous dire sur cette sorte d'ovni, sur cette sorte de totale merveille qui nous tombe dessus comme une chape de plomb.
  J'ai dû lire ce livre pour le collège, et je peux vous dire que j'étais vraiment contente, parce qu'une personne que j'aime beaucoup m'avait déjà parlé de cette auteure, me disait que son style était très philosophique, poétique, que cela me plairait beaucoup, sans aucun doute... Eh bien je peux vous dire qu'elle ne s'était pas trompée!
  Nous sommes en pleine guerre. Laquelle? On ne le dit pas, aucune importance, finalement : elles sont toutes pareilles. Destructrices, meurtrières, ne faisant écho qu'au crime et au massacre.
  Et nous voilà, nous, arrivés là comme un cheveu sur la soupe. On s'incruste dans cette histoire, poussant un peu les lignes et les mots qui se complètent les uns les autres pour nous laisser une petite place. On entre tout doucement, ayant presque peur de déranger... C'est un de ces livres dans lesquels tout est tellement fort qu'on ne sait pas trop si l'on a envie de continuer, au risque bien sûr de tout perdre, ou d'arrêter là, la tête encore à peu près en bon état...
  C'est au travers d'un point de vue omniscient qu'on pénètre dans cette histoire (et on en sort de la même façon!). Un point de vue qui, d'habitude ne m'emballe pas trop et avec lequel j'ai un peu de mal, mais là non. Non, parce que ce point de vue est si intrusif envers les personnages, nous racontant tout de leurs pensées et de leurs cogitations, de leur état physique, moral, psychologique...que finalement cette option est véritablement la meilleure pour ce roman, et elle est merveilleusement exploitée, ici.
  L'histoire en elle-même est...déroutante. Torturante pour les personnages et pour nous, parce qu'on voudrait tellement faire quelque chose, on voudrait tellement...les aider! Mais on ne reste que spectateurs du drame qui se déroule devant nos yeux avides des mots finaux, pressés de savoir si...
  Et puis cette fin. Qui résonne. Qui produit des échos et le cahot au plus profond de nous-mêmes. Cette fin qui bouleverse tous nos plans, qui refait couler les larmes brièvement séchées sur nos joues.
  Je... Je ne sais pas si j'arrive à vous faire comprendre ce que j'ai ressenti... Probablement pas, à vrai dire, parce que c'était si fort, si prodigieux...jamais, jamais un livre ne m'avait fait cet effet-là. Cette sorte de...je ne saurais même pas comment l'expliquer, à vrai dire!
  Maintenant encore, j'en tremble tant ce livre, que je considère plutôt comme une histoire même si pour vous, cela ne change peut-être rien, est un tel bijou que...c'en devient perturbant. Obnubilant.
  Les personnages m'ont presque paru vivants tant je me suis rapproché d'eux. Tous les cinq aussi important, même si Marie reste le "point phare". Marie, Steph, Anton, Anya et Gorgio, tous impliqués dans cette histoire d'amour chancelante. La bonté et la tendresse du vieux couple m'a beaucoup touchée et j'ai trouvé si beau cet amour qu'il partageait, qui dégoulinait de leurs dialogues et de leurs pensées... Tout comme Marie et Steph, séparés, qui sont inoubliables par leur amour et cette foi qu'ils ont en leur retrouvaille. L'histoire est extrêmement courte : elle ne dure que deux ou trois heures, peut-être. Et pourtant, on ressent tellement de choses lors de sa lecture... Tant de sentiments se mêlent, s'entremêlent pour former un petit tas de fils sentimentaux qui bloque notre gorge et nous mouille les yeux...
  Le rythme est lent, ou haché, ça dépend de ce que l'auteure veut transmettre à cette page-ci, ou celle-là. Elle se prend au jeu assez pervers pour nous, lecteurs, de nous faire espérer, perdre tout espoir, abandonner, puis reprendre cet espoir perdu, vaincu. Encore une fois, ce don qu'elle a pour transmettre son message (quel jeu de mot...bon, facile, facile!) est impressionnant et déroutant, même si j'ai une légère tendance à paraphraser, là! Non, mais sérieusement, c'est absolument remarquable et complètement fou d'avoir un talent aussi énorme, aussi gigantesque que celui qu'elle possédait.
  Cette talentueuse poétesse nous pointe aussi du doigt l'absurdité des guerres, la fatalité de ces dernières et nous montre que tout ça ne vient pas tout seul, et que l'Homme sait haïr et faire ressentir sa haine. Et qu'il est prêt à faire n'importe quoi pour arriver à ses fins. Moui, une bien triste morale pour une réalité bien plus malheureuse encore.
  J'imagine que vous vous en doutez, mais la plume d'Andrée Chedid est, à elle seule, une vraie splendeur, et parvient à faire passer tant de choses à travers des mots pourtant pas forcément très compliqués. Des mots de tous les jours, mais des mots qui, alignés de cette manière, prennent tout leur sens et pleuvent sur nous leurs sentiments et leurs émotions.
  Ce livre est "in medias res" (héhé, je ressors mon cours de Français, là!) et ce choix de l'auteure est parfait pour ce roman, parce qu'elle nous raconte petit à petit, et on comprend anecdote par anecdote le tragique et magnifique destin des deux amoureux.
  J'ai trouvé, après de petites recherches, une de ces interviews, et voici une partie de l'une de ses réponses que je trouve terriblement juste et belle :
 
"Mais à l'opposé de la haine, de la violence, il y a toujours eu l'amour, la beauté, l'art. Voyez, je suis une inconditionnelle de l'espoir [rires]. On dit que les dernières paroles de Rainer Maria Rilke furent : « Vivre est gloire. » C'est beau de dire cela en mourant... Vivre, n'est-ce pas accepter la mort ?"
 
  Cette histoire est belle, émouvante, et pour ma part, a vraiment changé quelque chose dans ma conception de la guerre, du monde, des hommes, de la vie en général, même. Il y a une telle présence qui s'en dégage...on voit que celle qui a écrit ces lignes était convaincue de ce qu'elle avance dans le roman, que ce ne sont en aucun cas des paroles en l'air mais ce qu'elle ressentait vraiment. Et elle nous dévoile tout ça, nous le fait partager, à travers une histoire inventée, mettant en scène comme protagonistes principaux l'amour, la haine, la souffrance, la guerre, et la division des hommes, qui feraient tellement mieux de rester soudés malgré leurs différends. 
  Un vrai coup de cœur, et encore, ces mots sont dérisoires face à ce que j'ai ressenti.
  Alors, j'espère vous avoir donner envie de le découvrir si ce n'est pas déjà fait, et...profitez de cette lecture, blottissez-vous dans ces lignes amoureuses, fracassantes et belles à en pleurer...ce que je n'ai pas hésité à faire...!
 

16 commentaires:

  1. Je l'avais également lus pour le collège et j'avais complètement aimer. Je me souviens que beaucoup de personnes de ma classe qui pourtant ne lisaient pas, avaient dévorer le livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne m'étonne pas...c'est une pure merveille, ce bouquin-là!

      Supprimer
  2. Je vais l'acheter en commande rapide sur Amazon, j'ai trop envie de le lire grâce à toi :) Merci !! Par contre, ya pas intérêt à ce que je sois déçue :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouï ouï ouï!! Mais j'ai changé d'avis... Non je plaisante! ;)
      Tu fais bien, je suis super contente de t'avoir convaincue!! Tu ne seras pas déçue, ne t'en fais pas! Tu peux me faire confiance!

      Supprimer
    2. Bon, Goutte, je te déteste... Ce soir, je vais à Hyper U, je tombe (absolument par hasard bien entendu :P) sur Le message d'Andrée Chedid, et je l'achète...
      Tu vas m'en faire acheter des romans comme ça :P En plus j'ai lu la première page, et ça m'a l'air tout simplement divin... J'ai vraiment hâte de le commencer !
      Merci pour cette découverte ♥

      Supprimer
    3. ^^ Alors tu m'aimes, non?
      Je suis contente de t'avoir convaincue jusqu'au bout!! J'ai vraiment hâte que tu le commences aussi! Et...c'EST divin!!
      De rien!! Hâte d'avoir ton avis!
      Et maintenant, je file acheter mes places de l'avant première Grand Rex de...Hunger Games 2!! =P

      Supprimer
    4. En plus de t'aimer et de t'adorer, je te vénère ♥♥♥
      ET JE VIENS DE LE TERMINER C'EST UN TRUC DE OUF BON DIEU JE T'AIME ET JE TE DETESTE A LA FOIS C'EST TERRIBLE SI CRIANT DE VERITE C'EST...
      Tu verras mon avis.
      Wha, classe ! :D Bonne séance, moi j'irai avec Mathilde et Camille, une autre amie non blogueuse, à une séance "normale" on va dire ;-)

      Supprimer
    5. ^^ Heureusement, dis-moi!
      Ton avis est magnifique, aussi! =)
      Et malheureusement, pour Hunger Games, comme je te l'ai dit...c'est loupé...!
      Mais bon, quand on a lu ce bijou, on s'en fiche, non? ;)
      Enfin, non, quand même pas...!

      Supprimer
  3. Après avoir lu l'Ami retrouvé, un classique, que je n'aurai jamais lu ( et oui, j'ai aimé un classique, la première fois de ma vie sans doute ! ) et avoir lu ta chronique particulièrement captivante et intrigante, j'ai acheté ce livre directement et je l'attends avec impatience pour pouvoir le lire pendant les vacances !
    Peut-être que Le message d'Andrée Chedid sera le deuxième classiques à me faire changer la vision que j'avais sur cette catégorie de livre !!! ;)
    Merci pour cette découverte !!! ;) <3
    Read & Like

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Tu m'en diras des nouvelles la semaine prochaine, alors! ;)
      Je crois que j'ai lu L'Ami retrouvé, moi aussi, mais ça remonte à un bon bout de temps...!
      On parlera de tout ça la semaine prochaine, hein? Qu'est-ce que t'en dis? ^^
      Bisouus!

      Supprimer
  4. Ouais bien sûr pas de soucis !! Je crois qu'on va avoir des tonnes de choses à se raconter !! =)
    Alors, je te dis à bientôt ! =)
    Bisous :) <3

    RépondreSupprimer

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!