En quelle langue?

samedi 28 septembre 2013

Une planète dans la tête, de Sally Gardener

 
  Maintenant, Standish vit seul avec Papou, son grand-père, dans la Zone 7, celle des impurs, des surveillés en permanence. Ou tout du moins ils vivaient seuls jusqu'à ce que les Lush arrivent dans leur vie, dans leur maison et partagent leur quotidien.
  Dyslexique, Standish subit brimades et moqueries à l'école, jusqu'à ce qu'Hector Lush arrive à l'école lui aussi. Tous les deux, ils s'évadent sur la planète Juniper, qu'ils ont inventée, bien plus fictive que ce voyage sur la Lune qui se construit et qui chamboule le monde entier en ce moment. Bien plus fictive mais bien plus agréable.
  Jusqu'au jour où Hector et ses parents disparaissent...
 
Ecrit par Sally Gardener
Traduit par Catherine Gibert
Aux éditions Gallimard Jeunesse
256 pages

                   MON AVIS

  Tout d'abord, un grand merci aux éditions Gallimard Jeunesse, pour ce livre, qu'ils m'ont très gentiment envoyé! Et même si je n'ai pas été séduite lors du début de ma lecture, la deuxième partie de ce roman m'a nettement plus intriguée et m'a bien plus plu, également!
  Déjà, même si je l'ai eue en noir et blanc parce que j'ai lu l'épreuve non corrigée et non le roman "roman", la couverture est très belle, je trouve, et représente parfaitement le livre en lui-même...je la trouve très réussie!
  Donc, je vous l'avoue, je suis rentrée dans ce livre assez...sceptique! Au vu de la quatrième de couverture et des premières pages, j'ai même failli l'abandonner, mais je me suis dit que quand même, pour qu'il y ait tant de bonnes critiques dessus, il devait bien avoir une raison, même si j'ai vu des avis assez mitigés sur les blogs de mes bloggeurs favoris, à part sur celui de Mathilde, de Ma Malle aux Livres, qui a été extrêmement positive sur le sujet. Bon, je vous avoue aussi que, comme elle, j'ai parfois eu du mal à comprendre et à assimiler tout ce que nous disait Standish à travers le point de vue interne qu'a choisi l'auteur. L'auteure qui, comme son personnage, est dyslexique, d'ailleurs. Je ne sais pas comment elle a fait pour écrire tant de bouquins, mais après tout, quand on veut...on peut!
  Mais revenons à nos moutons, et je vous disais donc qu'il arrive, surtout pour les 100 premières pages où l'on essaye de se retrouver dans les personnages, de mettre une identité sur les principaux, de comprendre l'univers, les principes, tout ça, tout ça...eh bien c'est très perturbant parce qu'on n'a rien à quoi se raccrocher, ou presque! Seulement quelques bouts d'informations ici ou là qui ne sont pas forcément utiles, ou qui peuvent débloquer toute une interrogation qu'on se pose depuis 50 pages... J'ai donc trouvé que cette "première partie", même si le livre n'est pas découpé ainsi, enfin en gros la première moitié du roman manquait cruellement de repères, que ce soit temporel, spatial, ou même au niveau des personnages et de leurs liens. J'ai trouvé l'histoire un peu décousue, le contexte pas assez travaillé et décrit pour bien s'y assimiler...
  Mais, contre toute attente...la seconde partie a dignement relevé le niveau, et je ressors de ce livre, finalement, assez dubitative, mais plutôt positive moi aussi. Parce que ce qui compte le plus, et ce qu'on retient, c'est bien la fin, non?!
  C'est un livre qui, finalement, n'est pas si facile que ça, surtout au niveau de la fin qui, je le répète, m'en a vraiment bouché un coin et je me suis dit mais Wahou, quoi! Tout le suspense qu'on voulait se retrouve dans ces dernières pages qui sont magnifiques et terrifiantes. Mais, ce roman aborde des sujets pas simple, oui, et j'ai trouvé ça assez bien traité vu tout ce que ça représente. En revanche, le côté dystopique m'a mois emballée. Dystopie par-ci, dystopie par-là, au bout d'un moment, faut changer un peu de registre! En revanche, à part cette histoire de Zone, rien à voir avec Hunger Games, encore heureux!
  Pour les personnages, ils sont assez peu nombreux. Il y a Standish, bien évidemment, un garçon qu'on sent timide, réservé et différent des autres. Il paraît à la fois plus mature mais aussi plus jeune que les autres...c'est assez déroutant! Mais j'en conviens : c'est un personnage auquel on finit par vraiment s'attacher et qu'on... GRRR! Ces interdictions de spoilers vont me tuer!
  Sinon, il y a Papou, auquel je me sens immensément attachée également, qui a un cœur gros comme une montagne et que j'ai trouvé tellement touchant qu'il m'a vraiment attendrie.
  Les Lush, dont on ne parle pas tant que cela, à part Hector, bien sûr! Hector, un jeune garçon qui ne se laisse pas démonter, mais qui a aussi un côté très sensible, très attachant, à son tour. L'amitié qu'ils partagent est vraiment touchante et redonne de la gaieté au livre qui est quand même assez sombre.
  Sinon, il y a quelques passages un peu, voire très choquants. Je pense tout particulièrement à celui avec M.Grunell et...Eric, je crois que c'est ça, son nom. Ca ma complètement traumatisée! Ce livre n'est pas pour les trop petits, d'ailleurs, je trouve important de le signifier. D'abord parce qu'il y a des scènes vraiment choquantes, et ensuite parce qu'ils risqueraient de ne pas tout comprendre puisque la psychologie du livre est développée et qu'il faut aller chercher le sens caché des phrases pour parfois saisir le message de l'auteure.
  Quant à la plume de Sally Gardener...rien à dire! Elle colle parfaitement avec l'ambiance froide du livre, avec son personnage, également...le tout donne un mélange explosif et très réussi. Donc vraiment, de ce point de vue-là, chapeau! Parce que même si l'on ne saisit pas tout, quelques fois, eh bien le style est vraiment bon et parfaitement travaillé.
  Quoi d'autre...
  C'est à peu près tout, en fait...! Il y a bien cette énorme intrigue autour de l'homme qui va sur la lune...mais si je vous révèle ça, je vous révèle tout le bouquin, alors même si cela me coûte de passer cet épisode sous silence...zs
  Donc, en résumé, c'est un livre dont je ressors contente de ma lecture : même si je n'ai pas été enchantée dès le début, la seconde moitié du roman m'a vraiment impressionnée par son action et l'émotion qui s'en dégageait... A la fin, j'avais les yeux gros comme des montagnes en répétant stupidement "Non... Non... Non! NON!" oui, bon, c'est peut-être un tantinet caricatural, mais c'était à peu près ça quand même!
  Donc, même si les cent premières sont difficiles et qu'il faut s'accrocher pour  que Sally Gardener nous laisse pénétrer son monde, ce livre vaut le coup d'être lu, je pense!
  Sorti avant-hier en librairie, il me semble...franchement, il reste une bonne découverte pour moi grâce à ses bons éléments, Standish, qui m'a beaucoup émue, et cette fin...magistrale. Et tellement... Bon, d'accord, d'accord, je ne spoile pas! Mais c'est vous qui l'aurez voulu!

10 commentaires:

  1. je le vois partout mais il ne me fait pas du tout envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! ^^ Oui, ben moi non plus, au début! Mais l'ayant reçu, je me voyais mal le laisser comme ça de côté! Alors je l'ai commencé, et franchement, je m'en souviendrai comme d'une bonne découverte grâce (je me répète, hein!) à sa seconde partie brillamment réussie, et ma foi...parfaite! =D

      Supprimer
  2. Très, très bonne bizzarerie, effectivement :) Il faut se laisser tenter, et même si moi aussi j'étais un peu sceptique au début, je me suis vite attachée à Standish et à l'histoire de Sally Gardner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison : il faut se laisser tenter! =) Et Standish est extrêmement attachant, on est d'accord!

      Supprimer
  3. Contente qu'il t'ait plu plus qu'à moi :)

    RépondreSupprimer
  4. Il a l'air intéressant ! J'essaierai de le lire !
    Jolie l'apparence de ton blog ;)

    RépondreSupprimer
  5. Je dis NON! LOL non sérieusement ce livre n'était pas fait pour moi malheureusement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ^^ Dommage... Mais c'est vrai que j'ai eu du mal, quand même, malgré la suite plutôt convaincante

      Supprimer

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!