En quelle langue?

lundi 16 septembre 2013

Rivière de Mots

  Il y a deux ans, tout juste, deux ans tout pile, une jeune fille qui répondait au nom de Goutte, partit se promener dans la forêt qui avoisinait sa maison.
  Comme à son habitude, elle tenait bien serrée à elle, un livre. L'un de ses précieux objets remplis de pages, pleins de mots et de rêves. Elle n'allait jamais nulle part sans l'un d'eux, sans l'un de ses compagnons.
  Le soleil était haut dans le ciel et tapait encore fort pour ce milieu du mois de septembre. La rentrée était passée, ressassant cahiers et devoirs, l'été s'était encore défilé et les feuilles, déjà, commençaient à prendre des teintes orangées.
  Ca y est, elle était loin, se sentait assez loin de sa maison, de son école, de ses problèmes pour s'arrêter ici, et prendre un peu de temps pour elle et ses compagnons.
  Elle s'assit en tailleur sur une souche de chêne, et entreprit sa lecture.
  Elle vola toute la journée, aux côtés des personnages fabuleux qui lui tendaient la main. Tout le jour, elle se laissa porter par les mots, elle divagua dans les plaines verdoyantes des phrases et des vers, se blottit dans les pages, et se serra contre les virgules.
  Lorsque le livre fut terminé, refermé, brutalement arrêté, elle secoua la tête, de songes encore remplie. Le livre était fini, et le jour commençait à baisser, laissant place au crépuscule qui baignait désormais la forêt.
  Jamais Goutte n'était restée si longtemps seule au milieu de ces arbres.
  Lorsqu'il fallut repartir, qu'elle s'était résignée à retrouver son quotidien long et soporifique, elle se leva, mais bien vite, se rassit, étourdie.
  D'où était-elle venue, déjà? Quel chemin avait-elle emprunté pour s'enfoncer aussi loin dans la forêt?
  Son cœur commença à battre plus vite, ses dents se mirent à claquer... Mais d'où venait-elle?! Elle ne se souvenait plus...
  Goutte resserra ses genoux sur sa poitrine, plus seule que jamais.
  Un bruit sourd se fit entendre. C'était le livre, qui était tombé par terre.
  Elle essuya les larmes qui avaient commencé à rouler sur ses joues rosies par la honte et la peur, et ramassa son précieux compagnon. Elle le feuilleta, mit son nez entre ses pages, respira l'odeur du roman... Cela la calma un peu.
  "Allez, allez", se dit-elle. "Réfléchis."
  Elle ouvrit le livre au hasard, et tomba sur le mot "droit". Elle regarda à sa droite. Goutte ne vit rien de plus qu'ailleurs. Seulement des arbres qui obstruaient tout le reste.
  Elle resserra le cordon de son imper, à sa taille, lassa ses chaussures de cuir défaites et passa une mèche de cheveux derrière son oreille.
  N'écoutant que son courage, son livre à la main, elle s'engagea vers la droite.
  Et tandis que le ciel rosissait et devenait violet, elle marcha. Elle marcha ce qui lui sembla des heures, dans la peur, dans la fraîcheur qui s'installait. Et pourtant, le temps avait l'air de s'être arrêté : la nuit ne tombait pas. Mais le vent qui la poussait en lui soufflant dans le dos lui prouvait le contraire. C'était comme si les éléments étaient avec elle, et elle ne sut pourquoi, mais elle eut la drôle de sensation que la nuit l'attendait.
  Mais alors que la panique la reprenait, elle vit une sorte de clarté sortir des arbres. Était-elle enfin de retour au village?
  Elle courut , courut jusqu'à la lumière et soudain...
  Elle eut le souffle coupé.
  Devant elle, un rayon de paradis s'offrait au monde. Une lumière rosée douchait l'herbe qui était si épaisse et moelleuse qu'elle aurait pu remplacer un tapis dans les plus somptueux palais. Des fleurs s'étendaient à perte de vue, piquant la verdure de leurs vives couleurs.
  Et au milieu de tout cela, le clou du spectacle... Une cascade. Une cascade d'une eau si pure, si bleue, si transparente que le soleil se reflétait en elle et que les gerbes prenaient des teintes dorées.
  La beauté qui transpirait de ce paysage était si resplendissante que n'importe quel humain s'y serait perdu.
  Les yeux écarquillés, Goutte n'osa d'abord pas bouger. Quel était ce cadeau qui se présentait à elle? Pourquoi assistait-elle à cela?
  L'eau était attractive, et Goutte ne put repartir tout de suite.
  Elle s'avança vers la cascade, toutes larmes et toute panique oubliées. Elle noya ses yeux dans l'eau dorée et plongea sa main dans la rivière qui découlait de la cascade. Elle pouvait voir tous les traits de ses doigts, tous les cailloux et tous les rocs du fond tant l'eau était claire et belle.
  N'y tenant plus, elle entra toute entière dans ce miroir de bonheur après avoir retiré ses vêtements.
  Mais, sans le faire exprès, elle entraîna son précieux compagnon avec elle. Ce livre dont elle s'était délecté toute l'après-midi et qui, par un seul mot, l'avait conduite ici.
  Il tomba dans l'eau, en soulevant quelques gouttes.
  Goutte le vit couler, le rattrapa...mais trop tard. Le livre était illisible, trempé, gondolé comme jamais aucun de ses livres ne l'avaient été.
  Elle le laissa retomber au fond, un peu triste de l'abandonner, lui qui, inconsciemment, lui avait tant offert.
  Seulement, lorsque le roman toucha le fond de la rivière, quelques secondes plus tard, ses mots et ses phrases rejaillirent de lui et emplirent toute la rivière! Les lettres ondulaient paisiblement sur l'eau tandis que quelques phrases plongeaient, trop frileuses pour séparer leurs mots. Des points se cachèrent sous les rochers, des virgules se mirent à chatouiller Goutte et dehors, sortirent de l'herbe lutins, elfes et petits farfadets portant leurs arcs-en-ciel sur le dos, souriant à la jeune fille et touillant des mots dans leurs marmites.
  La rivière ne portait plus seulement l'eau, désormais.
  Cette rivière était maintenant une
Rivière de Mots.

16 commentaires:

  1. Réponses
    1. Merci! Ton message me fait très plaisir! <3

      Supprimer
  2. C'est magnifique ma Goutte. Splendide. Tu m'as captivé. Bravo. C'est génial. Je ne sais plus quoi dire.

    BON ANNIVERSAIRE DE BLOG AS-TU EU MON SMS ??? :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! Ma Mathilde! Le commentaire que j'attendais impatiemment <3
      Je ne sais pas quoi dire moi non plus sous tous tes compliments qui me touchent énormément comme d'habitude! <3
      Et oui, évidemment que j'ai eu ton SMS! J'y ai même répondu! Passe sur ta boîte-mail... <3
      Je t'adore, gros bisouus!

      Supprimer
  3. Whaou ! Que dire ?!
    Ton texte est absolument magnifique ! Je suis très heureuse pour toi et pour le bonheur que te procurent les livres !
    Je suis fière de toi !
    Joyeux Blog Anniversaire !
    Plein de bisous, je t'adore <3<3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci, t'es adorable, toi aussi! <3
      Merci, merci, merci!!
      Plein de bisous, je t'adore aussi! <3

      Supprimer
  4. Ton texte est magnifique, sensible et étincelant... Bravo, et bon anniversaire de blog, de tout coeur ! <3

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique texte alors un très bon anniversaire en retard !
    Mes phrases préférées :
    "Elle vola toute la journée, aux côtés des personnages fabuleux qui lui tendaient la main. Tout le jour, elle se laissa porter par les mots, elle divagua dans les plaines verdoyantes des phrases et des vers, se blottit dans les pages, et se serra contre les virgules."
    "Elle le feuilleta, mit son nez entre ses pages, respira l'odeur du roman... Cela la calma un peu."
    "Les lettres ondulaient paisiblement sur l'eau tandis que quelques phrases plongeaient, trop frileuses pour séparer leurs mots. Des points se cachèrent sous les rochers, des virgules se mirent à chatouiller Goutte."
    C'est vraiment magnifique, j'adore. ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci! Tu es adorable, ça me fait très plaisir! ♥
      En plus, ça me fait doublement plaisir que tu l'aies vu depuis le temps que je l'ai publié!
      Merci beaucoup pour tous tes compliments, ça me va droit au cœur! ♥♥

      Supprimer

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!