En quelle langue?

mercredi 24 avril 2013

Vipère au poing, d'Hervé Bazin

  L'auteur, dit Brasse-Bouillon, nous raconte son enfance insolite menée sous le joug de sa mère, surnommée Folcoche par ses trois garçons.
 
Ecrit par Hervé Bazin
Aux éditions Le Livre de Poche 
 
               MON AVIS
 
  Bon, je sais que mon résumé n'est pas très explicite, mais franchement, qu'est-ce que vous voudriez mettre, vous, hein? Non mais, oh! ^^
  Un peu de sérieux, maintenant.
  Ça fait déjà quelques mois que ma soeur me l'avait prêté, me disant que c'était génial, et tout et tout. J'étais motivée, mais vous me connaissez ; les classiques, je les adore seulement une fois terminés ou commencés, une fois lancée dans le bouquin, quoi! Pour le débuter, c'est une autre histoire... Il a donc traînouillé un peu au pied de mon lit, avec des compagnons temporaires qui faisaient bien moins long feu que lui, mais il a quand même pu, de ce fait, voyager à Vienne!
  Du sérieux, j'ai dit, c'est vrai.
  Alors, pour commencer, j'ai vraiment beaucoup aimé ce petit livre! Les mots ne sont pas tendres, mais l'intrigue est présente à sa façon et l'écriture de l'auteur est magnifique : fluide, dure, et subtile...juste ce qu'il faut pour que je l'adore, tout comme des milliers de personnes avant moi!
  Commençons par l'histoire. Ce roman est plus ou moins autobiographique : le fond est vrai, mais l'auteur a délibérément décidé d'ajouter de petites touches fictives (heureusement parce que sinon...!). Le livre commence donc à la mort de sa grand-mère et à l'arrivée de ses parents, partis en Chine, les laissant seuls, son aîné et lui, sous la garde de la mère du père de famille. Les parents avaient emmenés le plus petit avec eux, ce qui lui vaut un attachement particulier avec sa mère, dont elle n'hésite d'ailleurs pas à user pour connaître les plans de ses deux plus vieux enfants, machiavéliques l'un comme l'autre pour parer les punitions odieuses de Folcoche. Il est vrai qu'elle n'est pas douce ; à peine sortie du train de retour de Chine qu'elle leur colle déjà deux gifles chacun...ça vous donne une idée du reste. Eh bien, je peux vous dire que c'est pire que ce que vous imaginez! 
  Toujours est-il que ce classique se lit très bien et très facilement, accessible à tous, en tout cas.
  Jean Rezeau (alias Brasse-Bouillon, alias Hervé Bazin) raconte donc son enfance empoisonnée par sa vipère de mère et tous les coups qu'il lui a administrés par derrière. Ce qui est vraiment bien, c'est qu'il raconte les choses d'une façon comique plutôt que tragique et que, même si ça nous transperce le coeur, parfois, toute cette cruauté maternelle, on parvient à en rire...c'est assez sarcastique, parfois grinçant, et même cynique par moments, mais toujours magnifiquement écrit et raconté à la perfection!
  Ce qui est marquant, également, c'est cette désinvolture profonde, ce manque d'autorité aberrant du père qui s'écrase complètement devant Paule Pluvignec, son épouse (Folcoche, plus simplement!)! Décontenançant, je dois dire, en fait. Dingue, finalement!
  Ce livre est donc un vrai coup de coeur pour moi, mais je n'arrive pas vraiment à tout bien expliquer car beaucoup d'éléments résident dans le texte et sont perturbants par leur poésie soudaine ou leur comique étonnant, ou bien encore la façon dont ils nous touchent, subitement... 
  Ce drame, comme l'appelle son propre auteur, ne manquera pas de vous déstabiliser par sa délicatesse et tout ce qu'il renferme...
  A lire de toute urgence si ce n'est pas déjà fait.

2 commentaires:

  1. Pour quelle tranche d’age le conseille tu ?
    http://destinlivresque.blogspot.be/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès 12 ans, je pense. Avant c'est un peu dur de comprendre tous les mots, peut-être, mais sinon, il n'y a rien de vraiment choquant. Evidemment, Jean devient ado donc il y a quelques scènes un peu... Mais franchement, rien de bien méchant! Oui, dès 12 ans! =D

      Supprimer

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!