En quelle langue?

samedi 20 avril 2013

Sentiment 26, de Gemma Malley

sentiment-26.jpg
  Désormais, en 2065, tous les sentiments ont été bannis de la Cité, un territoire protégé dans lequel le mal, les mauvaises personnes et toute la violence ont été bannis.
  Ses habitants, après le Nouveau Baptême, sont prêts pour commencer leur nouvelle vie dans laquelle ils seront étiquetés de A, Admirables, à D, Déviants en fonction de leur attitude envers les autres et la Cité.
  Pourtant, Evie est amoureuse de Raffy. Et ce depuis toujours. Mais promise à son frère, Lucas, un A, parfait sous tous les points de vue, elle est obligée de se cacher avec Raffy pour pouvoir continuer à se voir.
  Alors, lorsque Raffy est menacé de devenir un E, la caste dans laquelle les gens disparaissent mystérieusement après un Second Nouveau Baptême, son existence prend une tournure différente...
 
Ecrit par Gemma Malley
Traduit par Marianne Roumy
Au éditions Michel Lafon 
 
              MON AVIS
 
  Il me tardait de lire ce livre depuis sa sortie et j'ai enfin pu m'y plonger avec beaucoup d'impatience et d'espérances. J'avais, en effet, adoré La Déclaration que j'avais lu il y a quelques temps, à 9 ou 10 ans.
  Malheureusement, je n'ai pas tant adhéré à ce livre...
  Commençons tout de même par la couverture qui, selon moi, représente parfaitement le livre. Le seul bémol est que normalement, le ruban B est bleu, mais ce n'est qu'un détail. Sinon, je l'ai trouvée très représentative de la Cité, au niveau de l'arrière-plan, et du vêtement que porte Evie. J'aime beaucoup la police du titre, également.
  Le titre, parlons-en, je ne sais pas trop d'où l'auteure l'a sorti, pour être honnête! On parle du Sentiment 26 au tout début du livre mais il n'a pas vraiment quelque chose de particulier...donc j'ai trouvé ça bizarre, finalement. C'est expliqué, mais, pas très explicite... Enfin bref, ce n'est pas capital.
  Parlons maintenant du contenu.
  Honnêtement, j'ai été déçue. Je m'attendais à quelque chose de grandiose, une histoire extrêmement originale, une écriture qui s'alliait parfaitement au récit... Et là, je n'ai pas retrouvé grand chose.
  La première partie est trèèèèèèèès longue! Sur la quatrième de couverture, il est écrit "Et lorsque le Système ordonne de l'expulser sur les terres des Maudits, elle décide de fuir avec lui." Par "lui" et "l'", on entend Raffy, bien sûr. Mais c'est quasiment dans cette phrase que repose toute l'intrigue. La fugue n'apparaît qu'à la 120ème page du livre. Alors, sur 320, je trouve ça un peu longuet, quoi! Je comprends qu'elle ait voulu planté le décor, prendre son temps...mais là...Fiouf! Donc c'est vrai que je me suis quand même assez ennuyée au début, j'ai trouvé ça rébarbatif et, pour être franche un peu gonflant sur les longueurs. J'ai eu l'impression que l'auteure avait seulement voulu rajouter un peu d'épaisseur à son livre et avait, du coup  écrit des pages un peu inutiles. Bon, c'est exagéré, mais...c'était long! Du coup, j'ai un peu trop gardé ce ressenti tout au long du livre parce que, forcément, les vraies actions paraissent moins bien décrites et moins importantes que le début...
  Enfin bon, à partir de ce moment-là, il y a tout de même beaucoup d'actions, de révélations, de péripéties prenantes... L'histoire devient tout de suite plus intéressante et les personnages plus intriguant, le suspense plus tenaillant. Car le récit est assez profond, en fait. L'univers est très bien décrit, on s'imagine bien tout ce monde trop parfait. Du déjà-vu, certes, mais revisité et plutôt atypique. Je n'ai pas lu Delirium, je ne peux donc pas comparer, mais, j'ai trouvé que ce monde était très travaillé au niveau de l'écriture et que tout était très précis, jusque dans les moindres détails ce qui est très agréable. Pour ce point, j'ai été ravie!
  Pour les personnages... Je ne peux pas dire que je m'y sois vraiment beaucoup attachée. Evie m'a plutôt exaspérée qu'autre chose, surtout au début, je le répète. Au début...c'est une vraie calamité! ^^" C'est sans doute voulu, mais peut-être pas à ce point-là... Elle est assez énervante, enfin je l'ai trouvée énervante et un peu "bonne à rien"... Je ne sais pas trop comment l'expliquer, mais trop innocente, naïve. C'est voulu, bien sûr, mais le rendu est terrible! ^^ Mais elle se "raffermit" par la suite et à la toute fin du livre, je ne dirai pas pourquoi, mais je l'ai trouvée géniale, brillante!
Quant à Raffy et Lucas, ils sont très intéressants. Surtout Lucas qui cache quelque chose, on le sent, qui est toujours trop froid, trop distant...quelque chose que l'on découvre par la suite...! Quant à Raffy, un peu niais, également par certains côtés, comme garçon, mais intelligent, perspicace, attachant par son histoire et bouleversant par ses réactions. Ce qui est passionnant, c'est le contraste entre les deux frères, le gouffre qui s'est établi entre eux.
  J'ai déjà un peu parlé de l'écriture, mais je vais approfondir un peu. Gemma Malley s'est plongée dans l'écriture d'une dystopie très intéressante, originale et atypique. Un univers qui change un peu, quoique cet esprit de bannissement de sentiments ait déjà été dépeint plusieurs fois. Ici, tout est précis, clair, très subtil, très sensible aussi. L'auteure nous offre un point de vue et une histoire déroutants aussi bien par l'histoire elle-même que par les personnages qui la peuplent. Il est vrai que la première partie est longue, mais je me suis un peu emportée. Elle permet au moins une chose : planter le décor et faire bien connaissance avec les personnages qui sont, pour la plupart assez complexes, très robotiques, finalement, puisqu'ils n'ont plus le droit d'avoir de sentiments et qu'ils s'efforcent de respecter cette loi qui leur apporte une harmonie et une entente artificielles. Gemma Malley nous porte à travers sa plume toujours aussi descriptive et travaillée, suave par certains côtés. Mais en même temps bien corsée parfois, donc aux facettes multiples si je puis dire.
  Globalement, le livre m'a plu, pas autant que je l'espérais, mais quand même, il faut l'avouer! Les dernières pages sont pleines de suspense, d'illusions, de désillusions, de rebondissements...les chapitres finaux sont bourrés d'actions et de suspense géniaux qui ravivent le bouquin à un point incroyable! La fin me semble plutôt ouverte, donc peut-être une suite paraitra-t-elle, qui sait. Pour l'instant, en me renseignant un peu, je n'ai pas trouvé grand chose, juste des suppositions et des hypothèses donc à voir.
  Voili, voilou! Un bon moment tout de même, mais si j'ai été déçue par certains côtés. Je suis quand même contente d'avoir lu ce livre qui m'attirait beaucoup car il vaut le coup d'être parcouru. Une dystopie plaisante, sans plus, mais plaisante quand même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!