En quelle langue?

samedi 20 avril 2013

Premier chagrin, d'Eva Kavian

percy-jakson-le-voleur-de-foudre-rick-riordan-copie-1.jpg 
Sophie, 14 ans, décide, en voyant une petite annonce, de se lancer en tant que baby-sitter. Mais...ça ne se passe pas exactement comme elle l'avait imaginé : la postière de l'annonce n'est autre qu'une grand-mère qui cache de lourds secrets familiaux derrière elle.
  Cette expérience va alors chambouler entièrement la vie de Sophie...
 
                       MON AVIS
 
  Eh bien, honnêtement, j'ai bien aimé ce livre! En réalité, ce qui m'a attirée en premier, c'est sa couverture! Je suis vraiment restée sans voix devant. Elle est simple, certes, mais très expressive, je trouve et elle illustre très bien le roman.
  Cette histoire est en apparence assez banale, mais vers le milieu du livre, on se dit qu'il y a quand même quelque chose qui cloche dans tout ce récit, et là...commence un récit assez particulier, réellement touchant et très émouvant.
  Pour moi, ce récit est une sorte de longue réflexion sur la vie et la mort mise en avant par un scénario, une histoire que l'on dévore. De cette façon, ça passe mieux, le texte paraît moins dense, l'histoire fait "digérer" le thème.
  Sophie est lucide et comprend assez vite tout ce qui se trame, mais en découvrant avec elle tout ce dont elle se rend compte, je me suis sentie comme emportée dans sa vision des choses. Elle nous explique tout ce qu'elle a sur le coeur face à la mort, face aux problèmes des adolescents d'aujourd'hui, et j'ai trouvé que l'auteure avait vraiment bien réussi à mettre ça en place.
  Pendant ma lecture, j'avais l'impression que c'était une amie qui me racontait son histoire, et on est vraiment spectateur de l'histoire, mais finalement, c'est suffisant. Le texte est très doux, abordé avec beaucoup de simplicité dans l'écriture, une écriture, finalement, fraîche et énergique paradoxalement au sujet. L'ensemble est très beau, je trouve.
  J'ai senti mon coeur ses serrer plusieurs fois dans ce roman, les larmes auraient pu couler, même mais, je me suis retenue... La fin de la vie est ici abordée sans contrainte, sans complexe, rien qui puisse nous bloquer, et pourtant on s'attache et on SAIT que le personnage va mourir, mais...c'est tellement triste. On ne peut pas s'en empêcher!
  En revanche, je trouve le titre en petit peu mal choisi... C'est vrai, ce n'est pas du tout un premier chagrin d'adolescente, la fin d'une petite amourette avec un garçon. Non, là, c'est un sujet fort, un texte qu'on n'oublie pas et qui nous donne à réfléchir à deux sur notre conception de la vie.
  Voilà, j'ai vraiment aimé ce petit livre, pourtant si important et si touchant tout en restant extrêmement surprenant, et je le conseille vraiment à tous y compris aux adultes.
 
(Comporte 189 pages.)  
Coup de 8937439-symbole-gribouill-es-coeur-rouge.jpg de juin 2012!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!