En quelle langue?

mercredi 24 avril 2013

Eugénie Grandet, d'Honoré de Balzac

  M.Grandet, un très riche vigneron de Saumur, fête l'anniversaire de sa fille avec deux familles de la même ville qui s'emploient à rapprocher Eugénie de leur fils respectif, lorsque son neveu, Charles Grandet, fait son apparition muni d'une lettre de la part du frère de M.Grandet.
 
                 MON AVIS
 
  J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque avec...une certaine appréhension, je ne peux pas le cacher! C'est le premier Balzac que je lis et par la même occasion le premier "vrai classique", donc j'avais peur de ne pas tout comprendre, et de ne pas suivre vraiment à cause de l'écriture un peu descriptive de cet auteur reconnu.
  ET il est vrai que lorsqu'il nous parle de Saumur, des maisons et de leurs colombages les trente premières pages, ça n'engage pas trop à aller plus loin... Mais en m'accrochant un peu -je n'ai même pas sauté de page!- j'y suis arrivée. Et une fois rentrée dans le vif du sujet...je ne pouvais presque plus m'arrêter! Évidemment, ça prend plus de temps à lire qu'un livre fantasy/young adult ou autres, mais franchement, ça vaut vraiment le coup d'être lu! Après, je dis ça comme ça...
  Voilà! C'était un petit avant-goût de ce qui vous attend si vous commencez à lire cet ouvrage, plutôt court pour Balzac! ^^
  Et finalement, malgré tous ces à-priori, j'ai adoré! Tout simplement! L'histoire est certes, assez classique, mais touuuutes ces descriptions m'ont beaucoup plu et ont donné une certaine chaleur au texte. Un je-ne-sais-quoi qui a tout changé. Je comprends mieux l'engouement de certaines personnes envers ce brillant écrivain. J'ai hâte de me plonger dans ses autres bouquins, maintenant!
  Enfin bref, je parle de moi mais je diverge un peu, là, donc reprenons!
  Une écriture, très poussée, je le disais, qui apporte un vrai plus à l'ouvrage et n'ai, contrairement à ce que je pensais, pas dur à comprendre du tout. On peut trouver ça rebutant, personnellement, ça m'a plus "envoûtée" qu'autre chose.
  Le scénario, enfin l'histoire, je veux dire, c'est vrai qu'elle n'est pas exceptionnelle, mais très bien développée et elle incite à poursuivre notre lecture jusqu'au bout. Certains passages sont un peu inutiles, ou rébarbatifs. Bien que rares, on les sent un peu passer! ^^" Mais, c'est pas très sympa de dire ça parce que ça n'est pas arrivé souvent! Enfin voilà, c'est un peu la petite amourette, quoi! Eugénie s'attache très vite à son cousin Charles, que j'ai trouvé immédiatement insupportable et très imbu de lui-même! Je crois que je peux le dire sans trop spoiler, Charles vient chez son oncle car son père se suicide, accablé de dettes et de désespoir. Dans sa lettre, il demande à son frère de s'occuper de son fils comme de son propre enfant et de l'aider. Évidemment, cupide comme il est, on se doutait bien qu'il allait vite fait se débarrasser de ce "fardeau", mais bon...!
  Ce qui m'amène à parler des personnages. Là, j'ai été un peu plus...sceptique, disons! Bon, pour être honnête, M.Grandet et Charles m'ont agacée à tel point que je n'avais plus envie de les lire! Charles encore...c'est à peu près passé, enfin ça dépendait des moments parce qu'il change vite d'avis...! Mais Felix Grandet...arggh! IN-SUP-POR-TABLE! Et si je vous le dis, c'est vraiment que je l'ai ressenti, vous pouvez en être certains! Je crois qu'un personnage littéraire de m'a jamais tant repoussée! Enfin! c'est la vie! Mais je plaignais vraiment sa femme et sa fille. Enfin dans la mesure où elles existent quand on lit le livre...bref, je me comprends! ^^"
  Mme.Grandet, parlons-en un peu! Dès le début, on la sent fragile, obéissante, effrayée... Toute recroquevillée sur elle-même, elle a peur de contester les décisions de son époux et lui obéit au doigt et à l'oeil. Grrr, qu'est-ce qu'il m'énerve celui-là! Elle m'a vraiment touchée à beaucoup de moments. On s'attache à elle et elle est tellement douce, tellement fragile qu'on a presque envie de la protéger.
  Venons-en à Eugénie elle-même! Eugénie, une charmante jeune fille qui ignore tout de la fortune colossale de son père. Un peu naïve, mais malgré tout très attachante et sympathique. J'ai bien aimé ses minuscules rébellions qui surgissent parfois et qu'elle n'ose majoritairement pas dire. C'est tout un ensemble de choses qui m'ont dépeint un portrait d'elle très gracieux, amical, chaleureux. Le point que je n'ai pas trop saisi c'est son soudain coup de foudre pour Charles parce qu'ils sont vraiment complètement opposés de tous points de vue! Lui est imbu de lui-même et trop fier de sa personne et elle est généreuse, trop modeste, gentille, encore une enfant, presque.
  Voilà, je crois que tout est dit à peu près... Sachez que cette chronique a été vraiment dure à écrire pour moi : comment critiquer une oeuvre pareille?! Impossible! Donc, j'espère que ça vous aura quand même donné envie..! ^^"
  En résumé, un "classique" qui donne envie de lire d'autres livres du même auteur, une histoire plutôt banale mais très approfondie, un style magnifique et descriptif, et des personnages tous très différents qui ravivent le livre et lui donnent un petit truc très atypique!
  Plongez-vous dedans avant qu'on ne vous oblige à le lire, ça serait dommage : on n'apprécie une lecture seulement quand on en prend l'initiative...enfin pour certaines personnes! ;-)
 
(Comporte 242 pages ou 7051 lignes)     
  Elu coup de  8937439-symbole-gribouill-es-coeur-rouge.jpg de Décembre 2012!   

2 commentaires:

  1. Ce que j'aime beaucoup sur "Rivière de mots", c'est que tu lis de tout : jeunesse, fantasy, mais aussi classiques ! Décidément, avec tes chroniques, tu allonges ma PAL ! Mais tant mieux :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'essaye de me lancer dans les classiques... Avec quelques réticences, parfois, et beaucoup d'à-priori, mais quand j'y suis, j'y trouve mon bonheur! =D

      Supprimer

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!