En quelle langue?

samedi 20 avril 2013

Délit de fuite, de Christophe Léon

61708114.jpg  
Tout commence par un rendez-vous avec le plombier, à Frais-Marais, le village où le père de Sébastien a choisi d'acheter une maison de campagne. Étant en retard, ce père imprudent et vite énervé prend des petites routes peu sûres mais rarement, très rarement empruntées de nuit. Il n'y a personne, il roule, vite, trop vite et en 1 minute, il se voit contraint de faire un choix crucial : essayer de sauver la vie qu'il vient de mettre en péril mais finir probablement sa vie ne prison, ou continuer sa route, reprendre sa vie comme si de rien n'était. Délit de fuite. Délit de fuite. Voilà maintenant à quoi se résumera sa vie.
     Sébastien, traumatisé par cet épisode, ne peut plus supporter son père. Il boit, sèche les cours... Un jour, une envie lui vient : appeler la victime de l'accident, juste pour savoir, juste pour s'éclaircir les idées. C'est Loïc qui décroche, son fils. Sa mère (la victime) est en vie!
       Deux destins qui se rencontrent, deux destins qui en bouleversent un autre. Sébastien pourra-t-il sortir de l'étouffement constant dans lequel il est plongé depuis quatre mois, jour pour jour, heure pour heure? Cette horrible soirée qu'il n'oubliera jamais...
   
             MON AVIS
 
  L'histoire d'un père, égoïste, lâche, orgueilleux, qui fera tout pour ne pas finir sa vie en prison. Mais son fils de 14 ans n'a pas le destin d'un assassin, d'un fauteur de trouble, d'un tueur... Et il ne peux plus se taire.
  L'écriture est parfaite, et très forte. Des questions nous viennent à l'esprit. Les personnages correspondent très bien à l'histoire, on a beaucoup de détails. Le roman est en deux parties : Sébastien, Loïc. Sébastien raconte à la première personne du singulier et Loïc à la deuxième. Ils alternent à chaque chapitre. J'ai trouvé cette idée très étonnante au début, mais on s'y fait vite, et finalement ça rajoute une touche de réalité au roman, les deux personnages ont l'air plus proches.
Ce qui m'a le plus touchée je pense, c'est l'attachement que porte Sébastien sur tous les gens qui l'entourent, aussi bien la mère de Loïc (que son père à failli renversé), que ses parents...
Ce livre est très réussi! Si le résumé vous plaît, que vous aimez les histoires assez tristes, ou même les romans policiers, laissez-vous tenter! C'est, pour moi, un pur succès!
 
Peut être lu par des adultes et des adolescents.
(Comporte 166 pages.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!