En quelle langue?

dimanche 21 avril 2013

Appelle-moi Charlie, de Marcus Malte

appelle-moi-charlie.jpg
  Elias, 13 ans, ne peut plus supporter sa mère depuis que son père les a quittés eux deux et la soeur d'Elias. Lors d'une semaine au ski sensée apaiser, une énième dispute éclate, et il claque la porte, se perdant en pleine tempête de neige.
  S'enfonçant, avançant, de plus en plus profond dans la forêt enneigée, il entend une voix. Qui sort de la neige immaculée qui tombe par caisse entière sur l'épaisse couche déjà formée. La conversation s'engage alors entre un certain lui et un certain Charlie qui lui ouvre les portes d'un monde insoupçonné. Car à treize ans, on peut tout imaginer. Tout.
 
                    MON AVIS
 
  En rendant quelques livres à la bibliothèque, je suis allée regarder les rayonnages et les nouveautés, m'ayant promis, comme d'habitude, de ne RIEN emprunter! Mais bon...vous commencez à me connaître, et évidemment, je me suis laissée tenter. Je me suis laissée tenter par ce tout petit livre d'une soixantaine de pages. La quatrième de couverture m'a beaucoup intriguée, et je me suis dit "Pourquoi pas?".
  Finalement, je l'ai complètement dévorée! En une demi-heure, c'était bouclé. Et pour tout dire, je n'ai pu lire rien d'autre pendant une ou deux heures tellement ce livre m'a prise. Il m'a appelée à une sorte de réflexion, et je dois dire que ça ne m'était jamais arrivé. C'est un livre qui m'a beaucoup étonnée par sa force, et par la conviction que l'auteur a mis dans la voix d'Elias.
  Ce roman commence assez "ordinairement", si je puis dire, mais rapidement, on se laisse prendre dans cette étrange intrigue, dans cette histoire abracadabrantesque assez hors du commun.
  C'est un livre très enrichissant et très touchant, tiré apparemment même si, en effet, j'ai du mal à y croire, de faits réels vécus par l'auteur lui-même. Enfin, l'auteur nous averti dans les premières pages de sa capacité à mentir... C'est un roman très initiatique, sur lequel je n'arrive pas vraiment à mettre de mot tant il m'a percutée. J'ai bien aimé le mélange de rêve éveillé et de cette réflexion autour de la notion du temps qui passe : profiter de la vie, ne pas s'apitoyer sur son sort...
  Dans ce décor d'un froid mordant qui y est décrit, on sent bien que l'auteur a eu envie d'embellir beaucoup son texte avec de belles phrases travaillées, énigmatiques, ou trublionnes. Un très beau texte qui tranche avec cette histoire invraisemblable.
  Une rélexion également sur la solitude, sur ces rencontres qu'on peut faire, réelles ou non, qui peuvent bouleverser notre vie, sur la nécessité de profiter de chaque instant de la vie.
  Du tout bon pour ce roman qui se lit d'une traite plus que séparément. Qui diffère des romans de science-fiction, des romans vampiriques, ou des romances à l'eau de rose. Un livre à part, très spécial, à mettre entre toutes les mains à partir de onze ou douze ans, adultes et ados.
 
(Comporte 56 pages qui se lisent très vite, donc!)    

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Bonjour!
Pour laisser un commentaire, assez simple :
- vous écrivez votre message dans l'encart blanc pour cela, juste sous ce petit texte
(- vous êtes gentil-poli-mais-vous-dites-quand-même-ce-que-vous-pensez)
- vous sélectionnez le profil de votre choix
- vous appuyez sur "Publier"
ET VOUS N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE LE CODE POUR PROUVER QUE VOUS N'ETES PAS UN ROBOT!

Et voilà! C'est dans la poche, prêt à être lu, publié par mes soins et à obtenir une réponse!
Merci beaucoup pour votre passage sur Rivière de Mots et à très bientôt!